une intelligence artificielle pour soutenir l’éducation


Les professeurs doivent consacrer beaucoup de temps à la création d’exercices et d’évaluations. Ce qui fait qu’ils ont peu de temps pour leurs étudiants. C’est pourquoi une start-up baptisée Corolair a proposé une solution basée sur l’intelligence artificielle (IA).

Corolair : une intelligence artificielle pour soutenir l’éducation

Corolair propose aux enseignants de gagner du temps en déléguant des processus à faible valeur. Ainsi, ils auront plus de disponibilités pour leurs élèves. En fait, la start-up propose une manière d’utiliser l’IA à bon escient. Il a créé une application en faveur d’une éducation plus efficace et de professeurs plus épanouis. L’outil offre la possibilité de se concentrer sur les tâches que seuls les enseignants peuvent réaliser, dont l’accompagnement des élèves.

Le futur meilleur ami des enseignants ?

Sur son site internet, la start-up met en avant deux points importants. Il s’agit de permettre aux enseignants et aux instructeurs de « se concentrer sur ce qui compte le plus ». Pour ce faire, l’application propose de « créer des supports pédagogiques en un clin d’œil ». Sur son site, Corolair s’adresse aux établissements éducatifs. Elle leur propose de fournir « le meilleur environnement possible », que ce soit pour les professeurs ou leurs étudiants.

Dans un premier temps, Corolair souhaite dévoiler tout le potentiel des étudiants et des élèves. Pour ce faire, il travaille pour donner aux enseignants la possibilité de fournir à ces derniers davantage d’attention et de soutien. La solution devrait donc aider les acteurs de l’éducation à se focaliser sur leur mission éducative ou leurs recherches.

Pour atteindre ce premier objectif, la start-up propose alors de soutenir les enseignants dans la création de supports pédagogiques. L’outil permet déjà de générer des ébauches de quiz, d’exercices et d’examens à partir de contenus pédagogiques. Au cours du processus, il demande aussi des consignes complémentaires comme les types de questions, l’audience et le contexte. Bien sûr, le contenu pédagogique comme les consignes proviennent de l’utilisateur.  

L’intelligence artificielle dans l’éducation

L’intelligence artificielle s’implique de plus en plus dans l’éducation

La réalisation de tous ces objectifs se fait actuellement grâce à la puissance des modèles GPT de la start-up OpenAI. Toutefois, Corolair désire créer son propre modèle de langage. L’application repose donc sur la puissance de l’IA pour offrir aux professeurs la possibilité de déléguer certaines tâches ennuyantes. Cependant, le professeur doit toujours peaufiner le travail de l’intelligence artificielle.

En effet, cette dernière mâche une grande partie du travail, mais c’est à l’utilisateur de le finaliser. Selon la start-up, cet outil permettrait de diviser le travail nécessaire par dix. Le temps gagné aiderait alors à la création et à la mise à jour des cours.

Antoine Bosché enseigne présentement à l’ESSCA, pour le Master 2 en finance. Il a utilisé Corolair et partagé un témoignage sur son expérience en tant qu’utilisateur de la solution.

« L’an passé, j’ai dû rédiger moi-même les QCM pour les étudiants et c’est très long. Là où Corolair me fait gagner un temps précieux, c’est dans la création d’évaluations intermédiaires que nous demande l’administration, et ça me permet de me concentrer quasi exclusivement sur la dispense des cours auprès des élèves de M2. »

Antoine Bosché

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.