Tadej Pogacar remporte la 6e étape, lâchant Jonas Vingegaard dans le final



Le double champion du Tour de France Tadej Pogacar a remporté jeudi la sixième étape du Tour de France, devant Jonas Vingegaard, qui conserve néanmoins 25 secondes d’avance sur le Slovène au classement général.

Publié le :

Il s’agit de sa dixième victoire d’étape sur la Grande Boucle. Tadej Pogacar a remporté, jeudi 6 juillet, la sixième étape du Tour de France 2023, lâchant Jonas Vingegaard dans la dernière montée pour lui reprendre 28 secondes au classement général.

Après avoir cédé 1 minute et 4 secondes la veille lors de la première des deux étapes pyrénéennes, Pogacar a pris une revanche éclatante sur son rival danois, qui s’est consolé en prenant le maillot jaune à l’Australien Jai Hindley.

Pogacar a célébré sa victoire sous les yeux du président Emmanuel Macron, faisant une révérence au passage de la ligne.

Il avait cédé du terrain la veille dans Marie Blanque mais a répondu jeudi dans une étape de montagne superbe, virant au mano a mano tant attendu.

Malgré l’absence de soutien de son équipe UAE, le Slovène a attaqué à 2,7 km de l’arrivée pour finir avec 24 secondes d’avance sur son rival et empocher 4 secondes de bonifications en prime.

« Soulagement »

Au classement général, Vingegaard ne devance plus Pogacar que de 25 secondes. « Je ne dirais pas que c’est une revanche, je suis content d’avoir gagné aujourd’hui. C’est bien de gagner et de prendre un peu de temps, c’est un peu un soulagement », a déclaré le vainqueur de la sixième étape.

Jai Hindley, qui n’aura porté le maillot jaune qu’une journée, complète le podium mais compte désormais un retard de 1 min 34 sec sur le nouveau leader du Tour.

Vingegaard et Pogacar se sont envolés dans le Tourmalet, l’avant-dernière ascension de la journée, où l’équipe Jumbo-Visma du tenant du titre danois a fait exploser tous les autres cadors.

Ils ont retrouvé dans la descente vers Luz-Saint-Sauveur les rescapés de l’échappée matinale, dans laquelle figurait une nouvelle fois Wout Van Aert, équipier de Vingegaard.

Le Belge a tracté un petit groupe de huit coureurs jusqu’aux deux tiers de la dernière montée, soit le moment de l’explication royale entre Vingegaard et Pogacar.

Et, alors qu’on pensait que le Danois avait l’avantage, c’est le Slovène qui s’est montré le plus fort pour relancer avec panache le Tour.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.