l’OM s’offre le PSG, Lyon s’envole en quarts de finale



Publié le :

Marseille, Lyon et Nantes ont remporté mercredi leur ticket pour les quarts de finale de la Coupe de France. Dure journée pour le PSG, éliminé par l’OM : depuis 2001, le club n’avait pas échoué deux années de suite avant les quarts…

Dans un stade Vélodrome volcanique, mercredi 8 février, l’Olympique de Marseille s’est offert un succès rarissime contre le Paris SG (2-1), pour décrocher son ticket pour les quarts de finale de Coupe de France, comme Lyon et Nantes, qualifiés in extremis mercredi.

La cité phocéenne attendait ça depuis plus de dix ans. Pour voir l’OM vainqueur du PSG à domicile, il fallait remonter au 27 novembre 2011 (3-0 en Ligue 1) !

La saveur est encore plus sucrée pour l’OM car il s’agit là d’un match couperet, contre le recordman de victoires dans la compétition (14 sacres), et parce que la rencontre plonge clairement le PSG dans le doute, à une semaine de son huitième de finale aller de Ligue des champions face au Bayern Munich, mardi. 

Sans Kylian Mbappé, blessé, le PSG s’est montré sans idée, amorphe et dépassé dans l’intensité. Neymar et Lionel Messi n’ont pas su profiter des larges espaces laissés dans la profondeur et la copie parisienne au milieu de terrain a été bien inquiétante en vue de la C1…

Le PSG chute très tôt

À l’opposé, l’équipe d’Igor Tudor a montré une fougue de tous les instants, à l’image du but victorieux de Ruslan Malinovskyi, une frappe surpuissante du pied gauche (57e). Auparavant, Alexis Sanchez avait ouvert le score sur penalty (31e), et Sergio Ramos avait égalisé de la tête (45e+2).

Déjà éliminé à ce stade de l’épreuve la saison dernière, le PSG chute encore très tôt en Coupe de France : depuis 2001, le club de la capitale n’avait pas échoué deux années de suite avant les quarts…

L’OM, vainqueur pour la dernière fois en 1989, se pose désormais en favori de cette édition 2023, avec un calendrier libéré depuis l’élimination en Coupe d’Europe… Mais avant cela, la revanche du classique OM-PSG promet d’être épique en Ligue 1, toujours au Vélodrome, dès le 26 février.

L’OL s’en sort

Marseille héritera-t-il d’un autre cador français en quart au tirage au sort jeudi ? L’Olympique lyonnais fait partie des candidats, après sa qualification arrachée aux tirs au but contre Lille (2-2, 4-2 t.a.b.), grâce notamment à son gardien Anthony Lopes, décisif devant la tentative de Mohamed Bayo.

À la peine en Championnat, l’OL renaît en Coupe, avec l’espoir de soulever un trophée qui lui manque depuis 2012, et qui sauverait sans doute sa saison.

Les Lyonnais s’en sortent bien, car malgré deux buts rapides de Rayan Cherki et Alexandre Lacazette, ils s’étaient peu à peu délités et ont été punis par un penalty de Jonathan David et un but d’Edon Zhegrova.

Dans un autre choc entre équipes de Ligue 1, le FC Nantes a arraché sa qualification aux tirs au but sur la pelouse d’Angers (1-1, 4-2 t.a.b.), et maintient en vie ses chances d’un improbable doublé après son épopée victorieuse la saison dernière.

Rodez fait tomber Auxerre

La surprise de la soirée est venue d’Auxerre, battu face à Rodez, pensionnaire de Ligue 2 (3-2). Le RAF atteint les quarts de finale de la Coupe pour la troisième fois de son histoire.

Toulouse a pour sa part passé une soirée tranquille contre Reims, facilement maîtrisé (3-1). Les Champenois encaissent leur première défaite en compétition depuis le 18 septembre.

Le « Petit Poucet » de 4e division (N2), Vierzon, a de son côté mesuré l’écart qui le séparait du monde professionnel en s’inclinant contre Grenoble (1-0). 

Enfin, le Paris FC a quitté la compétition au bout du suspense, à domicile face à Annecy dans ce duel de Ligue 2 (1-1, 6-5 t.a.b.). Il aura fallu 16 tirs au but pour départager les deux équipes !

Il y aura donc trois clubs de L2 en quart de finale.  Les huitièmes de finale se terminent jeudi avec une affiche Lorient-Lens, à 21 h, précédée du tirage au sort des quarts.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.