« Des mensonges ! »


Daniel Riolo n’a pas apprécié l’éditorial de Vincent Duluc au sujet du traitement réservé à Lionel Messi par les supporters du Paris Saint-Germain.

Dimanche, le match entre le Paris Saint-Germain et les Girondins de Bordeaux a été le théâtre de manifestations de colère de la part des supporters parisiens. Excédés par les désillusions à répétition, les Ultras du PSG ont exprimé leur sentiment en sifflant certains joueurs majeurs de l’équipe, dont Lionel Messi et Neymar. Des scènes qui ont engendré de nombreux commentaires. Lundi, dans le quotidien L’Équipe, Vincent Duluc pointait du doigt le public parisien à travers un éditorial très salé. Un point de vue que Daniel Riolo ne partage absolument pas.

A lire aussi – Camavinga giflé, la vidéo fuite

« C’est faux et archi-faux »

« Le pire, ce sont les mensonges : cela n’existe qu’en France, a lâché l’éditorialiste de l’After Foot sur RMC. Mais c’est faux et archi faux. C’est faux et archi faux. Les mouchoirs blancs en Espagne, en Italie je n’en parle même pas, en Angleterre, même si on a chassé une certaine classe populaire en augmentant le prix des places, il n’en demeure pas moins que la contestation a existé récemment, les supporters allemands s’expriment très souvent également sur la vision du football, sur la façon de gérer leur club. (…) On en revient à Lionel Messi. Alors, le souci, c’est qu’ils n’ont pas compris que lorsqu’ils sifflent Lionel Messi, c’est toute une politique sportive qui est sifflée, ce n’est pas l’homme. Et je veux bien m’arrêter sur l’homme deux secondes, mais c’est d‘une bêtise sans nom quand on sait le traitement qui lui a été réservé en Argentine », a conclu Riolo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.