A quoi va servir le ballon connecté de la FIFA pour Qatar 2022 ?


Pour la coupe du monde 2022, la FIFA utilisera des ballons connectés. Mais à quelles fins ? On vous explique !

Coupe du monde 2022 : à quoi va servir le ballon connecté de la FIFA ?

Si la Coupe du monde 2018 a vu l’avènement de la VAR, désormais incontournable dans le football, l’édition 2022 au Qatar verra aussi l’introduction de quelques nouveautés. En l’occurrence, le cuir rond utilisé ne sera pas comme ceux de tous les jours : il sera connecté. Le ballon a été dévoilé il y a quelques jours et devrait permettre à la FIFA d’éviter certaines injustices, justifiées ou non, dont la plus grande compétition de football au monde a souvent été le théâtre.

Un ballon connecté pour signaler automatiquement les hors-jeux

Si vous doutez encore de l’impact de la technologie sur nos vies de tous les jours, vous n’avez qu’à jeter un regard sur le football pour vous en convaincre. Il y a de cela quelques années, la FIFA a autorisé l’utilisation de l’assistance vidéo à l’arbitrage, plus connu sous le nom de la VAR. Depuis, cela a permis d’éviter certaines erreurs d’arbitrage, au bonheur des uns, mais aussi à la désolation des autres. Pour cette édition encore, la FIFA fait entrer une nouvelle technologie : il s’agit du ballon connecté dénommé Al Rihla, produit par Adidas. Mais à quoi va servir ce dernier ?

VOIR AUSSI : Coupe du monde 2022 : découvrez le vainqueur prédit par une Intelligence Artificielle

Le ballon connecté Al Rihla produit par Adidas est un ballon ordinaire auquel il a été joint un capteur d’unité de mesure inertielle (IMU). Il s’agit d’un soutien de plus aux arbitres et à la VAR. Ceci devrait les aider à prendre plus rapidement des décisions judicieuses en ce qui concerne les positions irrégulières appelées hors-jeux.

Coupe du monde 2022 : à quoi va servir le ballon connecté de la FIFA ?

Le ballon Al Rihla possède en son centre un capteur qui devrait permettre de suivre les traces du ballon pour détecter à quel moment il a été joué et par quel joueur. Pour cela, le ballon connecté transfert 500 fois par secondes des données à la salle vidéo. Ces dernières peuvent être couplées aux données de nombreuses autres caméras connectées pour prendre des décisions justes et rapidement.

Tout comme pour les décisions de la VAR, le positionnement des joueurs sera transposé dans une animation 3D et diffusé sur les écrans géants du stade. Ainsi, chaque spectateur et téléspectateur pourra voir la décision.

Une dizaine de caméra pour faciliter les décisions

Les regards de l’homme ne sauraient être partout à la fois ; le capteur ne pourra pas détecter le positionnement des joueurs. Alors, pour faciliter les décisions, la FIFA va installer 12 caméras connectées sous le toit des stades de la Coupe du Monde Qatar 2022. Ces dernières pourront suivre joueur et ballon pour transmettre les données en temps réel à la salle de visionnage. À cet effet, on parle de 29 points de données contrôlées 50 fois par seconde. Elles vont aider alors à détecter très précisément la position de chaque joueur par rapport au ballon.

Ceci permettrait alors aux juges de terrain d’éviter que la Coupe du monde soit encore le théâtre de grands scandales d’arbitrage qu’on lui connaît, dont le hors-jeu imaginaire de l’Italie en 2002, face à la Corée du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.